Des mots sur des maux

Cette bafouille est une continuation de ce qui me préoccupe depuis « Après… oui, certes, mais ne se passerait-il pas comme des choses là ? » C’est ainsi que l’édito de Ugo Palheta « On ne peut régner innocemment »…