Cette bafouille a été écrite en l’an de grâce 2020,
au jour des 101 787 contaminé·es et 10 328 décédé·es 1
Macron, Philippe leurs sbires et leur système sont toujours là



Contexte

« [L]es liens proposés : Reporterre, Spoutnik., RT… assez fachos ou conspirationniste tout ça. Sauf à expliquer quelque part pourquoi faire un lien vers ces sites plutôt que vers d’autres. »
Ce sont par ces mots que mon pote qui m’aide à la mise en place de ce site et qui y contribuera me questionne sur certaines sources utilisées dans le texte « Après… oui, certes, mais maintenant, il se passerait pas comme des choses là ? ».
On échange nos avis sur nos productions. Deux cerveaux c’est plus que deux fois plus d’efficacité. Occasion, parce qu’elle me semble nécessaire, de mettre ce problème en place publique. Parce qu’il est important.

RéponseS

Je lui ai d’abord répondu (trop rapidement) que je m’expliquerai dans la présentation (rapide) de ma petite personne.
Et puis… la soirée, la lecture, la nuit de sommeil et le réveil avec comme un arrière goût d’inachevé, comme un truc qui est là sous mon pif et que je ne vois pas. Mais qui coince. Grave. Et puis…

En regardant de manière très approfondie le texte et les renvois, je me dis mais n’est-il pas évident que ces médias ne sont rien d’autre que le support passif de l’info dont j’ai besoin ? Chose dont j’ai besoin pour mon propos. De plus je ne veux pas utiliser les « grands noms » qui sont généralement des articles inaccessibles parce que payant.

Ajouter que certaines références médias que j’utilise font un travail médiocre ne me semble d’aucun intérêt. Surtout que dans ce cas c’est et connu et amplement discuté. Alors que pour des noms plus « prestigieux », les mêmes fadaises, par magie (comme dirait Bourdieu au sujet de la magie du nom dans la Haute couture) là c’est silence.

Car finalement et plus généralement le problème sous-jacent que je vois dans cette remarque (que je comprends) c’est que la médiocrité quand elle est produite/recrachée par un truc qui ne serait pas catalogué facho et/ou conspirationniste (ou autre catégorème critique) ce serait pas/moins de la médiocrité ? Hum… n’y aurait-il pas là comme un double standard comme on dit ailleurs ?

Le mainstream, dont mes proches me rebattent les oreilles en me racontant ce qu’il déverse, est complètement démissionnaire d’un début de commencement de chouïa de travail un minima acceptable de journalisme. Or ces MsM (as it is said somewhere else) sont de fait « absous » des qualificatifs « fachos » ou « conspirationnistes » alors qu’ils font la même chose mais avec plus de signes et une histoire (d’entreprise) plus assise que les « médias » que j’ai utilisé pour ma bafouille. Finalement les installés, les Gros Titres (ce qui veut dire grands noms et gros sous) qui se battent pour tenir effectivement le haut du pavé dans l’ineptie professionnelle seraient parce qu’ils ont un nom (qui ne dit surtout pas son vrai nom) plus utilisables ? Non.

Et je suis convaincu que si ça tire vers le bas dans le champ du journalisme, ce n’est pas du côté des « petits » qu’il faut regarder. Si l’on fait cela, on fait comme l’idiot à qui l’on montre la lune, on regarde le doigt.

Ainsi, je ne crois pas que l’on puisse dire qu’un truc qui appartient à Dassault, Bolloré 2, Bouygues, Rothschild ou Niel et consorts 3, soit plus acceptable – surtout pour l’utilisation que j’en fais – que les poids « ultra légers » que j’utilise en connaissant parfaitement la médiocrité tant du travail que des orientations qui les animent. Ce qu’ils font me suffit pour ce que j’ai à dire. Et je préfère les utiliser eux plutôt que d’avoir à prononcer d’autres noms. Parti pris qui en vaut un autre.

Pour essayer d’être clair et pour finir. Certaines sources ne sont là que parce qu’elles sont la reprise de dire et de gestes de nos « responsables » qui ne rendent de compte à personne et ne respectent rien (ni personne), surtout pas nos Institutions (enfin ce qu’il en reste). Et rien de plus. Ce qui compte donc, c’est le dire ou le geste ainsi signalé. Que cela vienne d’une presse qui soit spécialisée dans le médiocre disqualifié par rapport à une autre qui est tout aussi spécialisée dans le médiocre mais qui n’est (toujours) pas disqualifiée n’a aucune importance. Le travail médiocre reste un travail de médiocre. Hélas, les fachos, les conspirationnistes assignés comme tels n’en ont ni le monopole, ni l’exclusivité.

Enfin, concernant le terme conspirationniste, nous savons, pour fréquenter la lecture d’une historienne (que tu m’as fait connaître) qu’il est d’un maniement délicat au moins et surtout très hasardeux vu qu’à peu près tout le monde s’en sert pour insulter/disqualifier ce qui est perçu comme une opposition. Qui d’ailleurs est plutôt, bien souvent, une concurrence…

LeTaulier

Print Friendly, PDF & Email
  1. Je me réfère à ces données : https://ncov2019.live/data.
    L’Etat lui, donne cela : https://dashboard.covid19.data.gouv.fr/ []
  2. Parce qu’il faut bien rire un peu : mon correcteur d’orthographe me propose pour ce nom « collaboré »… Comme quoi, l’IA… []
  3. Remarquable travail d’ACRIMED et du Diplo sur les possesseurs de notre presse « indépendante » : https://www.acrimed.org/A-qui-appartiennent-les-medias-mag-electronique?recherche=qui%20poss%C3%A8de%20les%20m%C3%A9dias[]
Catégories : Réaction(s)

Avatar

Le Taulier

N'en revient pas et trouve que le monde ne l'aide pas beaucoup à ce que ça change. Râleur. Liseur boulimique, en français et en anglais ; sur papier comme sur écran. Fervent défenseur de la sieste et profondément opposé à la téloche. Viscéralement anti-libéralisme. Totalement anti-capitalisme. Pour la res communa et l'auto-organisation.